Lancement de la deuxième année du Projet d’Appui aux Entreprises d’Economie Sociale et Solidaire (PA-EESSA)

C’est parti pour la deuxième année de mise en œuvre du Projet d’Appui aux Entreprises d’Économie Sociale et Solidaire, Pole de Ouagadougou (PA-ESSA). En effet ce jour 07 Novembre 2018, la première session de renforcement de capacités dudit projet a connu un démarrage effectif. Le thème de cette session porte sur «  l’organisation et la gestion d’une entreprise ESS  ». Prévue pour 72H, la session prendra fin le vendredi 09 Novembre.

Cette étape est la suite de la première année du projet qui a consisté à renforcer les capacités des leaders des entreprises d’économie sociale et solidaire au Burkina Faso. Elle s’inscrit également dans cette optique mais s’intéresse spécifiquement aux entreprises œuvrant dans le développement durable et la transformation des produits locaux.

Environ une trentaine de personnes issues de 15 entreprises d’économie sociale et solidaire prennent part à cette première session de formation.

Pour cette deuxième année du projet, les bénéficiaires auront trois sessions de formation sous les thèmes suivants :
• L’organisation et la gestion d’une entreprise ESS
• Les techniques de promotion de produits ESS
• Les techniques de recherche de financements

Pour la mise en œuvre de la deuxième année du projet PA -EESSA, les participants ont formulé des attentes qui sont entre autres les renforcements des capacités en vue de gérer et organiser leurs structures, des outils pour mieux valoriser les produits, d’obtenir des financements.

Deux thèmes ont été développés au cours de cette première journée. Il s’agit de l’introduction à l’Économie Sociale et Solidaire : théorie, logique et domaine de l’ESS ainsi que l’organisation d’une entreprise ESS : constitution d’équipes et organisation de travail.

Les participants ont contribué activement à l’animation de cette première journée de renforcement de capacités à travers les partages d’expériences et des travaux de groupe. Ils apprécient «  J’ai déjà beaucoup appris, je faisais des confusions entre les associations, les groupements, les fédérations. Mais ces connaissances acquises m’ont mieux éclairé. J’étais dans l’élaboration d’un groupement et je viens de découvrir qu’il y’a une loi qui supprimera les groupements, il n’ya que les coopératives qui vont exister donc je vais vite me reconvertir à une coopérative  » confie Abdoul Razack Belemgnegré représentant de l’association Béo-Néeré agro-écologie.

Pélagie SANDWIDI
Chargée de communication
Yam Pukri

Suivez-nous

Retrouvez nous sur les résequx sociaux


Lettre d'information

Inscrivez-vous pour recevoir par email les infos