2ème Université d’été du 29 au 03 Aout 2019 à IPD-AOS

Présentation

L’Institut Panafricain Pour le Développement Afrique de l’Ouest région du Sahel (IPD-AOS), en collaboration avec l’Université Ouaga 2 (département ESS), le Projet d’Appui aux Entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire en Afrique (PA-EESSA), l’association YAM PUKRI et l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement (IHEID) a organisée une Université d’été, qui s’est déroulée du 06 au 12 août 2018 à l’amphi Fernand Vincent de l’IPD-AOS.
Elle a connu la participation de l’éminent Pr Jean Michel SERVET de l’IHEID et celle de Dr Sylvestre OUEDRAOGO, de l’Université Ouaga II.
Les objectifs visés par l’université d’été étaient de permettre aux ESS de comprendre les enjeux et la pratique des finances alternatives, apprendre des techniques de base de mobilisation des ressources aux ESS en utilisant les TIC, permettre des brassages d’idées entre les ESS au Burkina et de la sous région et permettre à des doctorants de rencontrer des professeurs experts sur le sujet.
Le Pr Jean Michel SERVET, professeur Emérite à l’IHEID basé à Genève, a formé les participants durant trois jours sur la question des finances alternatives. Les aspects qu’il a abordés sont entre autres, la financiarisation et la question de la monnaie et de la finance comme commun.
Quant à Dr Sylvestre OUEDRAOGO et son assistant Mr Boris PODA, ils ont appris aux participants comment créer un blog et comment faire du crowdfunding à travers les plateformes existantes.
Une sortie terrain à l’association la saisonnière a permis aux participants d’avoir des notions sur des techniques de culture hors sol et de s’imprégner de l’organisation d’une ESS.

Contexte

A l’heure où le débat sur le FCFA fait rage en Afrique et même en Europe, il est opportun de faire une réflexion approfondie sur la micro finance et le développement.
La micro finance fait partie du paysage financier le plus répandu sous nos contrées, bien entendu après le financement informel. Il est communément reconnu que le taux de bancarisation de nos pays est très faible mais l’avancée des portes monnaies électroniques grâce au mobile est en train de changer la donne.
Le Burkina Faso compte 14 banques de second rang et 4 établissements financiers ; Ces banques comptent 300 agences bancaires et près de 418 points de guichets automatiques. Le taux de bancarisation tourne autour de 20% ;
Le système financier décentralisé(SFD) est bien implanté au Burkina Faso, on dénombre environ 68 SFD avec près de 2 millions de clients.
Bien que la loi règlemente la pratique des SFD, on dénombre des SFD informels qui font de la concurrence aux SFD classique et faussent le jeu du marché.
Les TIC sont devenus une opportunité pour développer des services financiers et des systèmes innovants ont vu le jour. Les SFD doivent donc sortir de leurs classicismes pour ne pas disparaître, la plupart des opérateurs de téléphonie sont en train de se convertir en banquier. Comment les SFD doivent-il faire pour garder leur part de marché et croitre dans un environnement fortement dicté par la technologie mobile et comment cette technologie peut contribuer à une meilleure bancarisation au Burkina Faso ?
Aux termes de 7 jours de formation, les participants vont apprendre les enjeux du secteur financier d’une part et d’autre part s’initier aux rudiments de l’économie numérique.

Objectif général

Initier les apprenants aux principes de fonctionnement des ESS en général et des SFD en particulier

Objectifs spécifiques

 Maitriser les principes de création monétaire
 Comprendre comment fonctionne le FCFA
 Connaitre la création et le fonctionnement des SFD
 Apprendre les bases de la sécurité numérique
 S’initier aux techniques innovantes de e-commerce

Public

 Etudiants
 Travailleurs des associations et ONG
 Travailleurs des SFD
 Travailleurs du public et du privé intéressé par la finance

Organisateurs

IPD-AOS
En partenariat avec :
 Projet PA-ESSA
 Yam Pukri
 IHEID, Genève
 Graine SARL
 Autres partenaires possibles

Intervenants

  • Prof Jean Michel Servet, prof émérite IHEID, Genève, SUISSE
  • Dr Sylvestre OUEDRAOGO
  • Drs Inoussa TRAORE
  • Dr Jean baptiste ZETT de UFR SEG, Ouaga 2
  • Mr Amado OUEDRAOGO Fond de garantie
  • Mme Céline Eléonore Compaoré/GUYBRE Directrice de Graine SARL
  • Autres professeurs et spécialistes attendus ;

Les thématiques abordées de la formation

  • Introduction à l’économie sociale et solidaire
  • Initiation à la création monétaire
  • Création et fonctionnement d’un SFD
  • Monnaies alternatives, initiation à la monnaie numérique
  • La technologie Blockchain et l’amélioration de la commercialisation des produits
  • Initiation au e-commerce
  • Visite d’un système financier décentralisé.

Frais de participation

200.000 FCFA donne droit au cahier du participant ainsi que la pause café et déjeuner
Possibilité d’hébergement sur le site de la formation pour les participants non résidents à Ouagadougou

Programme indicatif

Jour 1
Mot de bienvenue direction de l’IPD-AOS
Introduction à l’ESS
Enjeux du numérique dans le développement des SFD et nécessité d’une reforme

Jour 2
Les Systèmes Financiers Décentralisés au Burkina : création et fonctionnement
Les Systèmes Financiers Décentralisés au Burkina : création et fonctionnement (Suite et fin)
Jour 3
Les Monnaies alternatives et leur rôle dans le développement.
Initiation au e-commerce
Principe de sécurité numérique
Jour4
Utilisation d’une plateforme de e-commerce
La technologie Blockchain
jour 5
Suite utilisation de plateforme de e-commerce
Présentation des produits d’une institution SFD
jour 6
Visite d’une ESS de micro crédit
Evaluation
Fin de la formation
Remise d’attestation

Renseignements, contacts : tel 25364810 25408695 70364667 76687848

Formulaire d’inscription

cliquez sur :
https://forms.gle/8tVCJyuofq2SPVNi9

Annonces

Du 7 au 21 novembre 2019, le Parc des expositions de Bamako abritera la (...)

Marché International de l’artisanat du TOGO
Dates : 25 octobre -03 novembre (...)

Focus

L’association Nabonswendé existe depuis une quinzaine d’années dans le village (...)

L’association WEND RAAB de Toéghin (commune rurale de la province du (...)